Quelle est votre premier souvenir relatif au design ?
La planche à dessin de ma mère ! Elle est architecte, et autrefois au début des années 90, on dessinait encore à la main. Les architectes confectionnaient des miniatures en carton des bâtiments, pour contrôler leur aspect visuel futur. J'étais littéralement fascinée par les différents outils que les architectes utilisaient. Tous ces crayons à dessin, règles et pantographes étaient intéressants à mes yeux car il s'agissait d'outils créant de la magie. Je me rappelle encore à la forme étrange du pistolet à dessin flexible. Lorsque j'était enfant, je pouvais jouer avec cet accessoire des heures durant.

Qu'elle est la forme parfaite selon vous ?
J'aime la forme d'un bol hémisphérique rond. Je l'associe à l'idée de chaleur. Et l'idée de mains qui tiennent un bol sont selon moi très sensuelles. Il y a peut-être du thé dans le bol et sa chaleur se transmet aux mains. C'est une forme qui suscité l'interaction.

Pourquoi avez-vous choisi le métier de créatrice ?
voulais passer des heures à dessiner et créer des choses, et mes parents voulaient plutôt me donner de vrais jouets en guise d'objets créatifs. La plupart du temps je voulais construire et décorer des maisons de poupées, créer des vêtements ou confectionner mon propre magazine de mode. Plus tard, j'ai été fascinée par le verre. Et ce matériau polyvalent et exigeant est devenu mon objet d'étude principal pendant mes études de design. En tant que créatrice installée à Copenhague, Danemark, je m'applique surtout aujourd'hui à transposer ma vision créative dans des objets fonctionnel du quotidien, qui convainquent sur le plan esthétique et déclenchent à la fois une interaction avec l'utilisateur.

A quoi avez-vous pensé pendant l'élaboration du présentoir à bijoux Castea pour blomus ?
L'idée d'origine vient de mon besoin personnel d'avoir un endroit où conserver les bracelets, bagues et colliers lorsque je ne les utilise pas. Ils finissaient toujours par se perdre dans un petit tas de toutes sortes de choses. Mais j'avais aussi le souhait, de montrer ces bijoux très précieux que la plupart des femmes se plaisent à contempler, lorsqu'elles ne les portent pas. J'ai donc créé un objet qui conserve et présente les bijoux à la fois et qui ressemble lui-même à un bijou minimaliste. Je voulais aussi bousculer un peu le concept du présentoir à bijoux et p. ex. introduire des petits supports revêtus de cuir pour toutes les petites pièces comme les bagues et les boucles d'oreilles.

Qu'est ce qui a été le plus intéressant dans votre travail sur Castea ?
Mes esquisses sont plutôt graciles et féminines. C'est à ce style que je m'identifie le mieux. C'était très aussi très motivant, de quitter cette zone de confort créatrice et de pimenter un peu le look. blomus est très droit au sens pur et minimaliste du terme, j'ai donc du adapter mes idées et équilibrer le tout avec la chaleur et la dimension ludique propres à mon style. Les restrictions de ce type ont quelquefois une influence positive pour le processus créatif, et aussi sur le résultat.